1er Forum
Energies renouvelables Dominico-Français

7 et 8 mai 2019 - Saint-Domingue

Espagnol / Español


Autonomie énergétique :
les pistes pour une accélération des projets renouvelables


L’énergie est un défi majeur pour le développement des îles. Aujourd’hui, la dépendance des territoires insulaires aux énergies fossiles importées est encore très forte, avec un coût très élevé. En conséquence, les factures d’importation de carburant pour les îles dépassent souvent le total des recettes d’exportation. C’est pourquoi de nombreuses îles ont identifié la transition vers les énergies renouvelables comme une priorité politique clé. Cependant, la mise en pratique de cette transition est souvent difficile en raison de la petite taille des marchés insulaires, des coûts d’approvisionnement élevés, du manque de compétences et de l’accès limité au financement.

Du fait de leur contexte particulier, les régions ultramarines ont toujours eu un rôle précurseur dans le développement des énergies renouvelables. Cependant, en raison de politiques de soutien moins dynamiques (suppression de la défiscalisation, disparition ou inadaptation des tarifs réglementés pour certaines filières, irrégularité des appels d’offres, etc.) ou de contraintes encore non surmontées, leur développement s’est considérablement réduit.

Atteindre l’autonomie énergétique dans ces territoires nécessitera une importante progression de la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie primaire. Pour y parvenir, il est indispensable que toutes les forces politiques, administratives et économiques de ces territoires se mobilisent.

Le Ministère des affaires Etrangères et le Ministère de l’Energie dominicains, l’Ambassade de la République Dominicaine en France, en collaboration avec le Syndicat des énergies renouvelables Français, proposent d’organiser conjointement avec les autorités de la République Dominicaine et Française un forum sur la transition énergétique insulaire.

Les territoires ultra marins français et la République Dominicaine partagent de nombreuses similitudes dans le secteur de l’énergie.

Une transition énergétique qui devrait aboutir à 100 % d’énergies renouvelables en 2030 a été engagée dans les département et communautés d’outre-mer français avec des avancées technologiques et réglementaire, mais aussi des obstacles à surmonter.

Un des objectifs de cet événement sera de mettre en commun les connaissances, de partager les meilleures pratiques et de rechercher des solutions innovantes pour une utilisation accélérée des énergies renouvelables propres et rentables. De travailler ensemble sur des feuilles de route pour déployer les énergies renouvelables, le financement, l’intégration aux réseaux électriques, les applications touristiques, l’évaluation des ressources, les systèmes de valorisation énergétique des déchets et le dessalement.



Informations pratiques

1er Forum des énergies renouvelables Dominico-Français

Mardi 7 mai 2019 : Conférence de 9h à 18h00
Mercredi 8 mai 2019 : Rencontres BtoB de 10h00 à 13h00 et visite de site de 14h00 à 18h00

Lieu : Centre de convention du Ministère des Affaires Étrangères
Avenida Independencia No.752 Estancia San Gerónim, Santo Domingo - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE



Programme

Ce programme est susceptible d’être modifié.
* Intervenants pressentis, sous réserve de confirmation.

Mardi 7 mai 2019

8h45

Petit déjeuner d’accueil

9h00 - 9h30 : Ouverture

S.E. Miguel Vargas Maldonado, Ministre des affaires étrangères
Rubén Jiménez Bichara, Vice-président exécutif, CDEEE
Ernesto Vilalta, Vice-ministre de l’énergie


9h30 - 11h00 : 1ère Table ronde

République Dominique : en route vers l’autonomie énergétique

En République Dominicaine, les énergies renouvelables représentaient environ 16,3 % de la consommation d’énergie finale en 2014. La République dominicaine s’est fixée pour objectif de porter cette part à 25 % à l’horizon 2025, notamment grâce à des incitations fiscales et des tarifs d’achat garantis.
Comment atteindre l’autonomie énergétique et à quelle échéance ? Quel mix énergétique pour la République Dominicaine ? Quels engagements politiques ? Quelles bonnes pratiques dans les autres territoires insulaires ?

Ouverture : Manuel COXE, Program Officer Grid Integration, IRENA - REMap República Dominicana y programa SIDS Lighthouse
Modération : Cyril CARABOT, Secrétaire général, Syndicat des énergies renouvelables

Représentant du Ministère de l’Energie et des Mines, République Dominicaine
Omar RAMÍREZ, Coordinateur de programme, CDEEE Renovable
Ángel CANÓ, Directeur Exécutif, Commission Nationale de l’Energie (CNE)
Joanna LANTZ, Directrice LATAM et Caraïbes, AKUO Energy


11h00 - 11h15 : Pause-café


11h15 - 12h30 : 2ème Table ronde

L’innovation au cœur de la transition énergétique de la République Dominicaine

Les territoires insulaires regorgent de ressources en énergies renouvelables qui peuvent leur permettre de viser une autonomie énergétique à termes. Cependant la particularité de leur réseau électrique couplée à la variabilité de certaines énergies renouvelables en fond de véritables laboratoires pour les solutions innovantes. Stockage, mobilité propre,
Comment faire face aux conditions climatiques et aux coupures de courant qui en résultent régulièrement ? Qu’en est-il des perspectives en termes de transport ?

Modérateur : Représentant du CONEP

Représentant de San Pedro Bio Energy*
Christian BLANCHARD, Directeur Développement Zone Caraïbes, ALBIOMA
Jérôme ROCH, Directeur Régional Guadeloupe, ADEME
Gustavo FERNANDES*, Directeur développement International, VOLTALIA
Salvatore LONGO, Directeur République Dominicaine, AKUO Energy
Manuel VIEILLE GROSJEAN*, Directeur, QUADRAN Caraïbes
Hervé LATOUCHE, Directeur LATAM et Caraïbes, URBASOLAR
Ulises JAUREGUI HAZA*, Coordinateur du doctorat en sciences de l’environnement, Université INTEC
Eva PAULY*, Directrice Internationale, Ciel et Terre (solaire photovoltaïque flottant)
Représentant de Météorologie*
Patrice FLOT, Directeur Technique, CMR Group


12h30 - 14h00 : Déjeuner - Buffet


14h00 - 15h15 : 3ème Table ronde

Le financement de la transition énergétique dominicaine

Pour les territoires insulaires, la justification économique d’une transition énergétique basée sur les ressources renouvelables est plus que jamais prouvée. Les coûts de production de l’électricité, basée sur des produits fossiles importés, y sont très élevés souvent compris entre 250 USD/MWh et 450 USD/MWh. La chute des prix de l’électricité produite à partir du solaire photovoltaïque, de l’éolien, de la biomasse, des énergies marines renouvelables et même du stockage rend les investissements efficients pour les acteurs économiques locaux. Les bailleurs de fonds sont quant à eux positionnés en priorité sur des financements décarbonés dans l’énergie.
Quelles contraintes pour le financement des énergies renouvelables en République Dominicaine ? Quels outils et garanties disponibles auprès des bailleurs de fonds ? Quelles attentes des financeurs vis-à-vis des porteurs de projets et industriels des EnR ?

Modération : Emilio PIRIZ, Chef du service économique, Ambassade de France en République dominicaine
Sandra KASSAB, Directrice pour la République Dominicaine, AFD
Valéry VICINI, Représentant de PROPARCO pour la République Dominicaine
Charles-Henri MALECOT, Directeur Général de STOA
Edward BALDERA, vice Président, Área, Institucional y Banca de Inversión, Banco Popular Dominicano
Anne BOULET, Senior Business Developper, TOTAL EREN
Représentant de la BID*
Représentant de la Banque Mondiale*


15h15 - 15h30 : Pause-café


15h30 - 17h00 : 4ème Table ronde

L’intégration des énergies renouvelables au réseau électrique insulaire

Le réseau électrique non interconnecté engendre des contraintes fortes concernant la gestion de l’équilibre entre la production et la consommation. Malgré la variabilité de certaines énergies renouvelables, un mix énergétique 100 % vert est techniquement possible sous réserve d’un mix énergétique équilibré entre énergies renouvelables de base ou semi-base comme l’hydroélectricité, la biomasse, le stockage et des énergies renouvelables comme le solaire photovoltaïque et l’éolien.
Comment intégrer 100% d’énergies renouvelables dans un réseau insulaire non interconnecté ? Quelles contraintes à lever ? Quel est le rôle du stockage ? Comment structurer le mix énergétique pour remplacer les moyens de production thermique carboné ?

Modérateur : Oscar de la Maza*, Directeur des énergies renouvelable, Ministère de l’Energie et des Mines

Olivier GRABETTE*, Président, Think Smartgrid France (Cluster des réseaux électriques intelligents)
Représentant de ETED*
Représentant de Organismo Coordinador*
Représentant de AES Dominicaca*
Représentant de EGEHID*
Représentant de CEPM*


17h00 : Discours de conclusion

S.E. Rosa Hernández de Grullón, Ambassadeur de la République Dominicaine en France


18h00 : Cocktail


Mercredi 8 mai 2019

9h00 - 10h00 : Commission nationale de l’énergie avec la participation du CEI-RD, du CDEEE, de ETED et de EGEHID.

Présentation des projets. Carte énergétique de la République dominicaine.

10h00 - 13h00 : Rendez-vous BtoB

Réunions d’affaires entre les 10-15 entreprises françaises et les institutions gouvernementales dominicaines (CDEEE, Commission nationale de l’énergie), distributeurs et producteurs d’électricité, grands consommateurs intéressés (hôtels, industries, parcs de zones franches, etc.), banques locales, agences de financement internationales (AFD, BID, BM) et de fonds privés (INICIA, STOA, etc.).

Chaque réunion aura une durée maximale de 20 minutes, permettant ainsi jusqu’à 12 rendez-vous pour chaque société française.

Chaque entreprise disposera d’un planning de rendez-vous avec un espace dédié qui leur permettra d’accueillir les interlocuteurs qu’elles ont souhaité rencontrer. Les institutions locales CDEEE et CNE se présenteront à toutes les entreprises pour étudier les projets en cours et les possibilités de collaboration.

13h00 - 14h00 : Déjeuner

14h00 - 18h00 : Visite du Parc solaire de Monte Plata

Transfert en bus vers le parc situé à 1h au Nord de Saint-Domingue. Les entreprises françaises seront accompagnées pour des représentants de MIREX, de la CNE et de la CDEEE.

Parc solaire de Monte Plata

La plus grande centrale à énergie solaire en Caraïbes permet essentiellement de substituer l’énergie solaire à l’énergie provenant de source fossile et crée des emplois locaux. Le projet a permis la mise en place d’une centrale à énergie solaire de 69 mégawatts dans la province de Monte Plata. La production d’électricité peut atteindre 100 GWh par année grâce à un ensoleillement des plus favorables.



Inscriptions

La participation à la conférence, aux rendez-vous BtoB et à la visite du parc solaire est gratuite pour les entreprises françaises, mais pour des questions de sécurité et d’organisation les inscriptions sont obligatoires.


Journée du mardi 7 mai 2019

Journée du mercredi 8 mai 2019

Entretiens en BtoB
Je prends rendez-vous


Visite du Parc solaire
Je m’inscris




En partenariat avec